Le club était cette année bien représenté (mais peu mieux faire encore...). Puisque 7 courageux et quelque peu téméraires étaient au départ de cette édition 2011 de la 6 Saintes. Partis de Saint Maximin à 6H15 nous avons entamé d'entrée l'Espigoulier vers les 8H. Le train était très cool. Pas question de partir comme des barjots. Sans savoir ce que l'on allait pouvoir faire il fallait gérer, gérer et gérer. Première montée pas de dégat majeur, et on a droit à une première gomette sur la plaque de cadre. Descente par la Coutronne et on remonte vers Saint Zacharie. Puis c'est à nouveau reparti pour la seconde montée de la Sainte-Baume. La cohérence du groupe éclate. Mais sur le plateau au ravito et point de contrôle, le regroupement s'opère. Première modification  de stratégie, Gilbert choisi de descendre directement sur Mazaugues. Les autres descendent par Nans pour ensuite rejoindre Rougier et faire la troisième montée. Hormis le départ cette montée est peut-être la plus facile et surtout la plus tranquille vis à vis de la circulation automobile. Regroupement ensuite avant d'entâmer la descente sur Mazaugues. Bruno (3 montées) transi de froid choisi de rentrer. Arrivés au ravitaillement de Mazaugues (casses-croûtes copieux et vin rouge et rosé !), on aurait même pu avoir du vin chaud car la pluie est arrivée et nous avons même attendu un bon moment avant de pouvoir repartir. Après la montée des "glacières" nous avons "parlementé" pour savoir ce que nous allions faire. Gilbert (3 montées) et Sébastien (4 montées) ont pris l'option de rentrer directement. Nous étions en cours de discussion quand Alain est passé prenant sans hésiter la descente de Rougier. Bon la pluie s'était calmé nous l'avons alors suivi. Olivier, Francis et Michel (tout trois : 5 montées) ont monté ensemble Nans les Pins et comme la pluie avait repris, le choix de la sagesse nous a dicté de rentrer directement en évitant de faire la 6 ème montée par la Coutronne. Inutile de dire que la chaussée avait été rendue très glissante et que la plus grande prudence était requise. Nous sommes finalement arrivés à Gémenos ou un nouveau casse-crôute nous attendait. Mon ami Ali (organisateur) était désolé pour la météo désastreuse, mais bon une fois que c'est fait (les pieds gelés oubliés) cela ne fait qu'augmenter notre satisfaction de l'avoir fait. Après nous être bien reconfortés nous sommes rentrés. Et toujours pas d'Alain à l'horizon. En fait (il m'a ensuite téléphoné) pour me dire qu'il avait fait la 6 Saintes dans sa totalité ! Il n'y croyait pas lui-même mais il l'a fait. Bravo Alain (6 montées) ! C'était un peu Kamikaze avec cette pluie mais comme tout s'est bien passé il peut être fier de cet authentique exploit !

Bon, c'est classique de dire à l'année prochaine et d'espèrer (c'est aussi super bateau) qu'il fera un très beau soleil, quitte à devoir se badigeonner de crème solaire. Alors à 2012 !