GEDC5533

Ce samedi était pour moi une reprise importante. Non pas que je me sentais des ailes pour pouvoir suivre les autres, mais la forme revenant j'avais envie de faire un bout de chemin avec ceux du samedi (en gardant à l'esprit qu'il n'était pas question de me mettre toutefois dans le rouge).

Pour cause des bosses demain, Sylvain nous a accompagné jusqu'au Plan d'Aups, Jean-Marc de Rougier, devant  rentrer plus tôt est retourné en même temps que Sylvain. La montée de Nans je l'ai faite en compagnie de Jacky. Le regroupement s'est effectué au sommet. Jusqu'à Plan d'Aups l'allure était "normale". Frédérique de Mazaugues que nous avons rencontré à Rougiers nous a quitté également à Plan d'Aups. A la sortie de Plan d'Aups Jacky s'est mis à rouler. Christophe nous a ramené sur Jacky. Sauf que Marco ayant laissé un trou s'est engagé dans la Coutronne pour redescendre vers Auriol. Mais Richard l'ayant vu a pu le ramener sur le bon parcours. Christophe et Michel C. sont passés en tête de l'Espigoulier. Comme pour la première montée je suis resté avec Jacky pour finir l'ascension. Au sommet j'ai levé le pied pour attendre Marco alors que Richard nous avait entre temps ratrappé.

C'est à Gémenos que tout le monde s'est regroupé et nous sommes allé à Roquevaire sans passer par Saint-Jean de Garguier (par le Pont de l'Etoile). Le parcours prévu était en fait de remonter sur le plan d'Aups en passant par la Coutronne. Mais je ne sais pas pourquoi - allez savoir - il a été décidé de passer par la Bouilladise pour ensuite prendre le Pigeonnier et ensuite prendre la route de Peynier et de Trets.

C'est dans la côte du Pigeonnier que j'ai eu le plus de mal à trouver mon souffle. Merci à Christophe pour les pousettes qui me permirent d'arriver en haut plus facilement. La descente sur Peynier et la poursuite qui s'est faite jusqu'à Trets se sont bien passées. Direction Pourrières. Le groupe s'est mis à rouler fort, trop fort pour moi et j'ai sauté. Bye bye les collègues. Pas de soucis, j'étais déjà très content d'être arrivé là. A Pourrières Marco m'attendait. Nous sommes rentrès tranquillement - j'en avais tout de même plein les pattes. J'ai laissé Marco à Saint Maximin et je suis rentré sur Bras avec super !....le vent dans le dos. Arrivé à Bras j'ai rgardé mon compteur : 113 km et 25,5 de moyenne. Pas mal pour une reprise, mais c'est aussi grâce au groupe pour ne pas avoir cherché à rouler trop fort et qui m'a attendu.  Merci à tous pour cette sortie et ....à la prochaine.

Michel L.