(cliquez sur les photos pour les visualiser en grand format)

Au_d_part

Nous étions nombreux en ce jour férié au départ de la place Malherbe. Souhaitons la bienvenue au club avec l'arrivée de Yannick. Philippe en invité nous a fait le plaisir de sa présence. Dès le départ les discussions vont bon train. Qui fait le grand parcours, qui fait le petit ? Manu, qui doit rentrer plus tôt, se joint au groupe 3 avec une bonne dizaine de membres. Apparemment, le groupe 2 en l'absence de Serge ne sera composé que de Francis et de votre serviteur qui opte pour le grand parcours. Dès la première montée vers Mazaugues la sélection naturelle s'effectue. Le groupe 1 est devant. Je suis laché, Francis itou et le groupe 3 un peu plus loin derrière. Dans la descente j'arrive à voir devant moi le groupe 1. Faisant l'effort je les rattrappe a l'entrée de Mazaugues (m'ayant vu le groupe 1 avait sans doute levé le pied). Je reste avec eux la durée de la traversée de Mazaugues, car à la sortie cela re-monte à nouveau. Même scénario, je me fais lacher dans la côte. Arrivé au sommet je bascule vers La Roque en roue libre pour attendre Francis.

Arrivé au carrefour de la Roquebrussane, je m'arrête pour voir arriver Francis avec Jean-Marc et Rolland. Jean-Marc me dit alors qu'il va attendre les autres. Rolland dans un premier temps nous dit qu'il va aller jusqu'à Flassans ( séparation des parcours). Puis se ravisant il reste avec Jean-Marc pour attendre le restant du groupe. Avec Francis, nous roulons en prenant régulièrement des relais. Arrivés à Flassans, Francis nous dit qu'il n'y a aucun espoir de revoir le groupe 1, sauf si l'un d'entre eux crevait. Et justement à la sortie de Flassans juste en haut du "mur" qui ne voit-on pas ? Le groupe 1 et en particulier Jérémy arrété entrain de réparer. En arrivant presque à leur hauteur le groupe démarre et pas Jérémy. Je vois en passant qu'il a la chaîne qui a sauté. En rattrapant les autres, ces derniers (qui roulaient cool), me disent que Jérémy avait cassé deux fois sa chaîne et que c'est grâce au dérive chaîne de Georges (qui à mis les mains dans le cambouis au passage) que Jérémy a pu repartir. Francis et Jérémy nous rattrapèrent et le train s'accéléra. En Gonfaron, Georges, Christophe et Jérémy s'arrêtèrent pour se laver les mains. Cela nous a permis de rouler calmement pour leur permettre de rentrer sur nous ( ouf la bonne excuse). A leur retour Georges reprit le commandement et c'est à vive allure que nous arrivâmes au Luc. Là malgrè les injonctions de Jaky me disant de rester avec eux, j'ai choisi de lever le pied et d'attendre Francis et Jérémy que nous venions de "perdre".

A un carrefour dans le Luc je m'arrête 2 mn et je ne vois rien venir. Je reprends la route et à nouveau à la sortie du Canet des Maures sur la route du Thoronet je m'arrête à nouveau. Toujours pas de nos 2 compères. Je repars et arrive au Thoronet en pleine fête à la brocante et en commémoration du débarquement de la Libération en Provence. A l'entrée du village pas de fontaine (il y en avait une à côté de l'abri bus dans le passé). Je rebrousse chemin et c'est juste pour tomber nez à nez avec Francis et Jérémy. Ceux-ci me disent avoir été obligés de s'arrêter une nouvelle fois car : la chaîne n'était pas passée dans l'emplacement de la roulette supérieure. Heureusement que Francis avait des outils pour démonter la roulette, placer la chaîne et remonter la roulette, sinon notre Jérémy aurait été obligé d'appeler SOS dépannage. Nous remontons dans le village pour trouver une fontaine et une fois le plein effectué nous repartons dans la partie casse-pattes pour rejoindre le lac de Carcès. Nous roulons de concert à la vitesse de croisière pour un groupe 2 et sans aucun autre problème nous arrivons à Bras, terminus for me et rentrée sur Saint Max (en fait Seillons et Ollières) pour Francis et Jérémy. En nous séparant j'ai demandé à Jérémy quelle distance et quelle moyenne nous avions fait ? 122 à plus de 31 de moyenne me répondit-il - Pas mal mais c'est sans tenir compte des arrêts. Gageons que le groupe 1 quant à lui a vraisemblablement avoisiné les 33 ou 34 km/h de moyenne. Le dénivelé était cette fois ci assez faible (moins de 1000m) et les conditions météo excellentes. Somme toute ce fut une très bonne sortie.

d_part_bis

d_part_ter

d_part_qua